Bleu

Bleu: la série née du vide. Bleu est née pendant le confinement. Dans cette période de temps de pose, de tant d'arrêts. Ou nous, funambules, sommes restés immobiles sur le fil de nos vies pendant un temps si long qu’il donne le vertige. Elle est née de ces vies suspendues en plein vol que tellement d’entre nous ont quitté dans une indifférence comptable. De cette période sans lendemain, sans avenir permettant à l'esprit de se projeter. De ce temps de claustration imposée, condamnés par précau1 Bleu: la série née du vide.

Bleu est née pendant le confinement.
Dans cette période de temps de pose, de tant d'arrêts.
Ou nous, funambules, sommes restés immobiles sur le fil de nos vies pendant un temps si long qu’il donne le vertige.
Elle est née de ces vies suspendues en plein vol que tellement d’entre nous ont quitté dans une indifférence comptable.
De cette période sans lendemain, sans avenir permettant à l'esprit de se projeter.

De ce temps de claustration imposée, condamnés par précaution, potentiels coupables de potentiels crimes non commis.
Elle est née d’une introspection en période de trop grand calme.
De celles qui laissent naître les tempêtes et les bourrasques intérieures.
Elle est née sur les cratères laissés par l'éruption et les coulées brûlantes de sentiments tourmentés.
De la naissance de failles dans les plaques de mes continents de croyances.
Elle est née de la rébellion silencieuse envers un monde de Tartuffe.
Elle est née du constat que le temps passe, même si on est immobile et bloqué.

Elle est enfin née


Créé avec Artmajeur